"Comme les masques du Cameroun qui sont considérés comme des condensateurs d’énergie, les œuvres de Gelmi sont profondément rythmées.
La force qu’elles contiennent et qu’elles dégagent a toujours pour sources des thèmes récurrents qui évoquent le lien entre la terre et le ciel: l’envol, les nœuds, la verticalité, l’union, la fusion, la danse ou l’ouverture.
Leur fonction est de susciter une image en faisant abstraction de toute ressemblance; elles visent uniquement à évoquer la trace, l’empreinte au moyen d’un agencement rythmique des volumes. L’apparence importe peu!
Car ce qui compte, c’est de créer une réalité qui suscite une puissance dictée par le métal, une matière qui n’accepte pas toutes les contraintes.
C’est cette connaissance approfondie du métier qui occupera une place fondamentale dans ce travail fait d’une part de force et de légèreté, d’autre part de poésie et de technicité.
Il n’y a pas de doutes, ce travail « cosmique » entraîne une adhésion immédiate car il défie les lois de l’équilibre. "

Lucien RAMA, critique d'art                                         Présentation vidéo